Promos Spéciales Printemps avec Livraison Gratuite

0

Votre panier est vide

Pédagogie Montessori : 10 conseils pour apprêter ses enfants le matin sans stress

août 16, 2021 4 minutes de lecture

Pédagogie Montessori : 10 conseils pour apprêter ses enfants le matin sans stress

Lorsque la rentrée des classes commence, cela constitue une nouvelle épreuve pour les parents. En effet, il faudra tous les matins se dépêcher pour apprêter ces enfants. Cependant, avec les techniques offertes par la pédagogie Montessori, finis les crises et les moments de stress. Ils seront capables de s’apprêter tous seuls et vous n’aurez plus besoin de leur dire « porte tes chaussures » ou encore « mange ta tartine ».

Force est de constater que les ordres que les parents donnent aux enfants comme « habille-toi » ou « bois ton lait » semblent être inefficaces, alors que l’heure avance. Que faut-il faire alors pour que l’enfant coopère avec vous ? L’auteure du livre « La maison Montessori, je me prépare tout seul», paru aux éditions Marabout, a créé un kit. Audrey Zucchi s’en sert chez elle pour accroître l’autonomie chez son enfant.

Afin d’amener l’enfant à se préparer sans l’aide de personne, la maman aménage la maison conformément à sa taille. Elle organise des rituels et l’amène à contribuer aux tâches en s’amusant. Pour l’experte en pédagogie Montessori, ces techniques permettent de soutenir l’autonomie de l’enfant et de l’amener à apprendre dans le calme et avec confiance. Ainsi, on évite de rabâcher les mêmes choses tout le temps.

Audrey Zucchi vous invite à vous mettre un instant à la place du petit. Tout le long de la journée, vous ne faites que recevoir des injonctions. Cela deviendra harassant forcément. Alors qu’en vous responsabilisant, vous aurez envie de rechercher votre autonomie. Voici quelques secrets que la spécialiste donne pour que votre enfant ait l’envie d’être autonome.

1. Créer une habitude

Lorsque l’enfant exécute les mêmes activités, tous les jours, suivant un ordre précis, il retrouve ses marques ainsi qu’une certaine assurance. Créer chez vous un circuit. Faites de sorte que les choses soient à sa taille. Ensuite, imaginez qu’il y arrive tout seul.

2. Éviter de vous réveiller tard

Si votre petit a des difficultés à sortir du lit le matin, un conseil : n’attendez plus la dernière minute pour le réveiller. Audrey Zucchi précise qu’il faut au minimum 45 minutes à l’enfant pour s’apprêter le matin. Il est déconseillé de presser l’enfant au réveil.

3. Rester à ses côtés pendant le petit-déjeuner

Audrey Zucchi affirme que beaucoup de parents laissent leurs enfants à table et vont se laver, pensant qu’au retour, l’enfant aurait fini de prendre son petit-déjeuner. Mais malheureusement, ils sont la plupart du temps déçus. Assurément, il est important pour l’enfant d’avoir près de lui un adulte. Il ne s’agit pas forcément de s’asseoir à côté de lui à table. Vous pouvez faire beaucoup d’autres choses comme le maquillage ou le rangement de votre sac, mais en étant à ses côtés. Surtout, n’allumez pas la télévision à ce moment. Car, au moment de l’éteindre, c’est les tensions qui commencent. De plus, il sera moins concentré quand il arrivera en classe. Pourquoi ne pas rester ensemble les week-ends et cuisiner de petits gâteaux qu’il aime ? Comme cela, il sera très content de les manger au petit-déjeuner.

4. Organiser votre salle de bain

Si vous voulez que le petit arrive s’en sortir sans vous, un petit aménagement de sa salle de bain s’impose. Revoyez l’extension de robinet et le marchepied par exemple. N’hésitez pas à le laisser se brosser lui-même les dents lorsque vous constatez qu’il peut le faire.

5. Laissez-le choisir ses habits

Mettez sur des cintres quelques-uns de ces habits que vous étiquetez. Il est aussi possible d’empiler plusieurs vêtements sur l’étagère. Ce dernier pourra choisir une pièce parmi les 5 (au maximum) que composera chaque vêtement (pantalon, chemise, etc.) empilé.

Mais, la meilleure solution c’est de concevoir personnellement votre station météo que l’enfant consultera tous les matins afin de savoir l’habit à porter. Voir le kit Montessori pour la station météo. S’il n’a pas encore 3 ans, il est préférable que ces habits aient d’élastiques et faciles à porter. Lorsqu’il grandira, vous lui apprendrez de façon progressive des choses plus compliquées comme comment porter des boutons. N’oubliez pas d’être toujours à sa hauteur.

6. Installation d’un système de vignettes

Votre enfant traine sérieusement les pas pendant qu’il habille ou brosse ses dents. Motivez-le avec le système de vignettes suivi des tâches qu’il doit faire. Ce qui échappe souvent aux adultes, c’est que l’enfant a plusieurs actions à poser avant d’accomplir une tâche. Pour se rendre aux toilettes par exemple, il devra d’abord enlever son pantalon, s’asseoir sur le pot, s’essuyer (après avoir fini), se lever, avant de nettoyer les mains. A-t-il des difficultés pour s’habiller ? Photographiez chacune de ces actions.

Par exemple, pour la première photo, regardez le temps qu’il fait. Pour la deuxième photo, observez attentivement les habits. Pour la troisième photo, je fais mes choix. Pour la quatrième photo, retirer son pyjama. Je porte la culotte, le pantalon, et ainsi de suite. Après avoir réalisé les vignettes, servez-vous de ses héros (Pat » Patrouille et autres) préférés pour produire les cartes. Dès qu’il accomplit une action, il pose sur la vignette un personnage. C’est une méthode plus amusante pour s’habiller.

7. Donnez des explications

L’experte affirme que si l’enfant n’obtempère pas lorsqu’on l’ordonne par exemple, de mettre ses chaussures ou de s’habiller, c’est peut-être parce qu’il ne comprend pas le bien fondé. Il conseille donc d’user de patience pour lui expliquer le but de ladite tâche.

8. Créer à l’entrée un espace propre à lui

Une petite salle à l’entrée lui sera avantageuse. Déposez-y une petite corbeille dans laquelle il pourra déposer son bonnet, sa casquette, ses gants et ses accessoires. Pensez aussi à un portemanteau haut comme lui.

9. Aidez l’enfant à placer les chaussures à l’endroit

Pour amener l’enfant à savoir faire un rangement correct de ces chaussures, prenez une vignette associée à la moitié d’une image que vous collez dans ces chaussures. Le but est d’amener l’enfant à bien assembler lui-même ; c’est-à-dire dans un ordre juste (droite/gauche).

10. Solliciter le soutien de ses frères et sœurs

Pourquoi ne pas demander l’appui de la famille ? Pour mettre les boutons de sa veste par exemple, le petit peut solliciter l’aide de son grand. Ce dernier peut aussi l’aider pour attacher ces lacets. Autant d’actions qui favorisent une bonne ambiance au sein de la famille.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.