Promos Spéciales Printemps avec Livraison Gratuite

0

Votre panier est vide

Mon enfant dit "non" à tout : comment faut-il procéder ?

février 09, 2021 3 minutes de lecture

Mon enfant dit "non" à tout : comment faut-il procéder ?

Durant la croissance d’un enfant arrive la fameuse étape du « terrible two » connu pour être une période sensible pour les enfants. Ils passent la plupart de leur temps à dire non à tout et à rien. Les parents se demandent comment s’en sortir avec leur enfant. Ils se demandent quand cela cessera et surtout le pourquoi de cette période.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, retenez d’ores et déjà que cette période ne dure pas éternellement, généralement entre 18 mois et 5/6 ans.

Qu’est-ce qui explique ce comportement ?

Tout au long de cet article, vous devez garder une chose importante en tête : les enfants, peu importe leur caprice, ne sont pas manipulateurs. Même si vous en avez la nette impression, sachez qu’ils ne le font pas pour vous faire souffrir.

Pour comprendre cela, nous devons retourner à la naissance de l’enfant. À ce moment, l’enfant ne peut rien faire sans ses parents. Il s’appuie entièrement sur eux pour subvenir à tous ses besoins. La mère l’allaite et il est tout le temps en contact avec elle. C’est une période durant laquelle l’enfant ne se différencie pas encore de sa mère, il pense ne former qu’une seule entité avec elle.

La différentiation de l’enfant et de la mère n’intervient que lorsque l’enfant grandit et se met à réagir de manière autonome. À partir de 18 mois, toutes les demandes que reçoit l’enfant reçoivent une réponse négative. Le but de cette manœuvre du bébé est de s’affirmer en tant qu’entité à part entière.

Votre bébé a donc compris qu’il est capable de prendre des décisions. Il essaye donc de prendre les choses en main, il ne le fait pas pour vous contrarier.

Comment s’y prendre en tant que parent ?

Le premier paramètre à prendre en compte dans la gestion du non de l’enfant est son âge. Les enfants de moins de trois ans ne sont pas aptes à évaluer le danger pour agir en conséquence. Durant cette période dite du terrible two, un enfant peut par exemple refuser de se couvrir avant de sortir par des temps de basses températures.

enfant capricieux

En gros, vous devrez vous armer de patience pour venir à bout du non d’un enfant ayant moins de 3 ans. Sachez que la pire solution serait de lui crier dessus et de vous énerver. Il est conseillé de lui expliquer avec des mots simples dans une phrase courte comme « Non reste à l’intérieur, il pleut ».

Une fois que l’enfant aura dépassé les trois ans, il sera plus apte à comprendre les conséquences de ses actions. À ce moment, vous pouvez lui faire des propositions ou le laisser faire l’expérience sans pour autant se mettre en danger. L’expérience à prouver que les enfants sont plus dociles lorsqu’ils ont l’impression que la décision finale est de leur fait. Dans la pratique, cette astuce reviendra à lui laisser partiellement le choix de son habillement lorsqu’il refuse de s’habiller. Vous pouvez également lui proposer différents vêtements et le laisser choisir.

Cette période dure combien de temps ?

La période d’opposition de l’enfant est dirigée par les réflexes de survie de l’enfant. Cette période peut durer jusqu’à ce que l’enfant ait 5 ou 6 ans. Après 6 ans, l’enfant développe la raison avec le développement de son cerveau. On parle de l’âge de raison, car l’enfant apprend à contrôler sa frustration. C’est une période charnière entre deux tempêtes : le terrible two et l’adolescence.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.