Promos Spéciales Automne avec Livraison Gratuite

0

Votre panier est vide

Les 6 périodes sensibles selon Maria Montessori

mai 03, 2021 4 minutes de lecture

Les différentes périodes sensibles selon Maria Montessori

De 0 à 5 ans : la période sensible du mouvement

Dans la pédagogie mise en place par Maria Montessori, le mouvement est un facteur essentiel, car il conditionne l’apprentissage et le développement de l’enfant. Certains parents peuvent être étonnés ou même choqués par cela, mais c’est tout à fait logique. En effet, le mouvement est un élément déterminant de la liberté chez les êtres humains. Il faut donc un environnement adéquat à cela. En effet, contrairement aux autres animaux, l’homme est incapable d’effectuer des gestes organisés à sa naissance. Il doit donc apprendre chaque mouvement nécessaire pour assurer son autonomie. Entre zéro et deux ans, l’enfant va apprendre à se servir de ses mains, un outil essentiel au développement de l’intelligence.

Afin que le bébé puisse effectuer des gestes coordonnés, il est important d’y apporter un stimulus. Cela est dénommé le « mouvement intelligent » dans la pédagogie Montessori. Le mouvement intelligent se base sur l’assertion selon laquelle des muscles non stimulés ne pourront jamais acquérir de la coordination. Il faut donc créer un lien permanent entre le psychique et le mouvement. C’est à cela qu’est destiné l’espace spécialement conçu pour l’enfant.

De 0 à 6 ans : la période de l’ordre

Cela pourrait paraître étrange, voire invraisemblable pour certains parents, mais cela reste tout de même vrai. Il existe bel et bien une certaine sensibilité à l’ordre chez l’enfant entre 0 et 6 ans. Sans vouloir tendre vers la « maniaquerie », sachez que l’ordre à l’intérieur est conditionné par l’ordre à l’extérieur. En d’autres termes, l’ordre que vous apporterez dans la vie de l’enfant durant la période déterminera non seulement son ordre psychique, mais aussi sa sécurité. Il faut donc l’habituer à une certaine régularité et à une certaine routine afin de lui permettre de garder ses repères durant toutes les expériences qu’il traversera. La régularité (ressentis et perceptions) est un élément essentiel pour qu’il s’organise. 

Durant cette période, il est important de maintenir une ambiance familière autour et pour l’enfant afin qu’il se développe sereinement à son rythme. C’est de la sérénité qu’il tire de son environnement que l’enfant développera de la confiance en soi.

De 0 à 7 ans : la période du langage

Cette sensibilité commence depuis le ventre de sa mère. Le bébé va entendre des voix qui vont le stimuler. Il cherchera instinctivement à les différencier. Essentiellement, trois étapes successives constituent cette sensibilité : du ventre de la mère à l’acquisition de la parole (premiers mots), de l’acquisition de la parole à l’apprentissage de l’écriture et de la lecture, et l’apprentissage de la grammaire (formulation de phrase, usage des mots, etc.).

Il s’agit d’un processus complexe. L’enfant commence par apprendre en mémorisant les mots prononcés par les adultes. Il apprend le nom des objets présents dans la pièce dont les adultes prononcent le nom et par la suite se représente une image abstraite de ce qui est absent.

Une stimulation constante de l’enfant est indispensable pour un bon déroulement du processus. Il existe différentes manières de le stimuler : utiliser un vocabulaire correct et adulte, articuler correctement les mots, chanter, raconter des histoires, souvent nommer les objets autour de vous. Françoise Dolto avait pour habitude de dire que « tout est langage ».

Selon Maria, l’esprit de l’enfant serait comme une éponge qui absorbe toutes les informations. C’est pour cela qu’il est aisé pour un enfant d’apprendre plusieurs langues si les bons stimulus sont employés.

De 0 à 6 ans : la période du raffinement des sens

Cette période correspond au moment où l’enfant développe et affine ses sens. Il vit de nombreuses expériences qui lui permettent de mieux gérer les perceptions. Pour y arriver, il les sélectionne, les regroupe, les nomme et les classe.

Afin de développer au mieux ses sens, il faudra introduire l’enfant dans un environnement qui lui fournit assez de stimulus. Plus il y aura de stimulus, plus l’enfant affinera ses sens. Les jeux d’associations d’images sont parfaits comme stimulus. Les Maisons des enfants de Montessori sont équipées d’un matériel sensoriel conçu spécifiquement pour stimuler les sens des enfants.

De 1 à 6/7 ans : la période des objets de petite taille

Les enfants sont très attirés par les objets de petite taille. Il serait donc intéressant d’introduire ses objets dans l’environnement de l’enfant. Cependant, la crainte des parents est fondée, car les enfants peuvent facilement avaler ces objets. L’œil vigilant de l’adulte est dans ce cas le seul outil dont disposent les parents. Les objets de petite taille favorisent la recherche de la précision et du raffinement chez l’enfant.

Du ventre de la mère à 6 ans : la période de la vie sociale

Une vie sociale est un nécessaire pour l’épanouissement de l’homme. Depuis le bas âge, l’homme a besoin de constamment interagir avec les autres, cela est une quasi-dépendance.

Entre 6 et 8 mois de grossesse, l’enfant prend conscience qu’il est une entité à part entièrement et se différencie de sa mère. Sa réelle insertion dans la vie sociale commence à l’âge de 6 ans. Si jusque-là il ne faisait que recevoir de son environnement, après 6 ans, son environnement commence à recevoir de lui.

C’est là qu’entre en jeu le sens de la responsabilité chez l’enfant. Il est important de lui inculquer cette notion importante afin que ce dernier prenne conscience des besoins de ceux qui l’entourent, qu’il les respecte et qu’il rende service avec plaisir. C’est un processus long qui nécessite de la patience chez l’adulte.

Il s’agit là des 6 sensibilités auxquelles l’enfant est confronté avant 6 ans. Maria Montessori décrit ces sensibilités comme « poussées d’énergie créatrice interne ». Ce sont les périodes qui détermineront la facilité d’apprentissage de l’enfant.

Les adultes (éducateurs et parents) doivent avoir l’œil attentif pour identifier chacune de ses sensibilités et y adapter l’environnement proposé à l’enfant. En résumé, on ne dira jamais assez que l’enfant a besoin d’être stimulé pour faire réagir ses organes et apprendre l’essentiel. Le stimulus est une nourriture pour l’enfant.

busy board cube


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.