Promos Spéciales Printemps avec Livraison Gratuite

0

Votre panier est vide

Comment définir le temps d’écran de votre enfant en fonction de son âge ?

septembre 13, 2021 6 minutes de lecture

Comment définir le temps d’écran de vos enfants en fonction de leur âge ?

Qu’il s’agisse d’une télévision, d’un ordinateur ou d’un téléphone, une exposition prolongée à des écrans est déconseillée pour les jeunes enfants.
Malheureusement, on retrouve dans chaque foyer des écrans susceptibles de créer chez le bébé de la demande.

Face à cela, les parents sont en droit de se demander comment contenir le besoin en écran de leur bout de choux. Les questions qui reviennent fréquemment sont en rapport avec le contenu à proposer aux enfants et le temps d’exposition.

Récemment, le principe 3-6-9-12 a vu le jour et est présenté sous forme d’un guide pratique. La suite de cet article vous donnera des astuces pour mieux faire face à la demande d’écran de vos enfants.

Gardez vos enfants ayant moins de 3 ans loin des écrans : c’est le temps de toucher à du réel

De zéro à trois ans, l’enfant traverse une période avec diverses sensibilités. Il apprend à connaître son entourage grâce à ses sens qu’il affute. Afin qu’il se concentre au maximum sur ces aspects, il est important de limiter voire supprimer son temps devant un écran.

Devant un écran, les enfants sont captivés, mais malheureusement, cette activité ne leur apporte pratiquement aucune compétence essentielle. La majorité des aptitudes essentielles à l’autonomie et l’épanouissement d’un enfant ne s’acquiert pas devant un écran. Il faut plus que ça pour maîtrise le langage, la locution et autres.

Par ailleurs, les enfants qui passent beaucoup de temps devant l’écran développent lentement leur intellect, car c’est là une activité passive et un peu trop immersive. En outre, la taille des objets est également altérée, car elle dépend de la taille de l’écran en question. Cela n’est pas très avantageux pour l’apprentissage des enfants.

Les émissions éducatives ne sont pas avantageuses, car elles présentent de nombreuses limites. En effet, les activités pratiquées au cours de ses émissions ne sont pas forcément reproductibles ou en rapport direct avec l’environnement de l’enfant. L’écoute est donc passive et l’apprentissage presque inexistant.

Sachez que l’enfant apprend essentiellement en observant les adultes. Si les enfants se dirigent vers les écrans, ce n’est pas uniquement à cause des images et des sons de ces programmes, mais aussi à cause de la ressemblance avec ce que les adultes font au quotidien. Il est donc important que les parents interagissent avec leurs enfants âgés de moins de 3 ans.

Si vous tenez à les exposer aux écrans, attendez l’âge de 2 ans et demi pour les exposer à des applications interactives durant de très court laps de temps (entre 5 et 10 min).

Pas plus de 20 min d’écran pour des enfants entre 3 ans et 6 ans et pas de console de jeu

Les enfants âgés de 3 à 6 ans entrent dans une période de leur vie où ils ressentent le besoin de socialiser et d’imiter les faits et gestes des adultes. Le portable des parents ou la console de jeu des adultes peuvent devenir très attrayants. Cependant, le besoin de toucher et de manipuler de nouveaux objets va crescendo chez l’enfant à cette période.

enfant avec téléphone portable

Toutefois, le majeur problème que posent les écrans pour le développement de l’enfant est le système de récompense instantanée associé à la majorité de ses programmes. Non seulement cela habitue le cerveau de l’enfant à des récompenses après une réalisation, mais aussi à un effet presque instantané.

Cela n’est pas transposable dans la vraie vie, car à priori aucune récompense n’est prévue pour un puzzle résolu par exemple. Voilà donc pourquoi l’attrait vers le virtuel est plus fort que l’attrait vers le réel. Il faut donc éviter de laisser les enfants devant des consoles de jeu. L’enfant doit apprendre la patience et la persévérance. Il ne doit pas compter sur de l’aide du numérique. Pour cela, seulement 20 à 60 min sont autorisées par jour pour un enfant âgé de 3 à 6 ans.

Pas plus de 45 min d’écran pour des enfants entre 8 ans et 9 ans : apprendre, créer et découvrir internet 

Cette tranche d’âge correspond généralement à une augmentation de la demande en écran des enfants. C’est le bon moment pour passer à l’étape suivante en matière de complexité de jeux. Vous pouvez leur faire découvrir internet ainsi que des contenus interactifs qui mettront à défis leur réflexion, leur créativité et leur concentration.

Il existe de nombreux logiciels de programmation gratuite pour enfant (Scratch) et des logiciels de montage vidéo qui feront l’affaire. Certaines applications permettent également de réaliser des croquis virtuels.

enfant avec son téléphone portable

Vous pouvez saisir l’occasion pour lui offrir un appareil photo numérique ou un vieux smartphone sans Sim. Ainsi, il pourra se mettre à la photo sous votre supervision. Par la suite, vous n’aurez qu’à le responsabiliser pour être le photographe d’un évènement de famille.

Profitez de l’occasion pour lui faire comprendre que les téléphones personnels sont interdits avant un certain âge. C’est également l’occasion de sensibiliser votre enfant sur les aspects légaux de la prise de photo ainsi que sur leur modification ou leur retouche. Assurez-vous que le temps à l’écran n’excède pas 30 minutes par jour pour les enfants de 6 à 7 ans et 45 minutes par jour pour les enfants de 8 à 9 ans.

Pas plus de 60 min d’écran pour des enfants de 9 à 12 ans avec le contrôle des parents sur les réseaux sociaux

La préadolescence commence à 9 ans et se termine à 12 ans. Durant cette période, les enfants s’ouvrent à plus de divertissement sur internet, les réseaux sociaux en l’occurrence. Le réseau social le plus amusant de nos jours est TikTok qui a connu un énorme succès auprès des préadolescents. Ils s’intéressent majoritairement à la création de contenu vidéo amusant sans vraiment cerner les risques.

Le rôle des parents est donc de les informer et de les protéger contre le cyberharcèlemnt. Les enfants ont besoin de savoir les implications de toutes leurs publications sur les réseaux sociaux. N’oubliez pas de leur dire qu’un contenu publié peut devenir viral et ne peut quasiment pas être retiré de la toile. Il est important que les enfants sachent que beaucoup de contenus sur le web sont montés de toutes pièces.

À cet âge, l’enfant doit lui-même devenir assez responsable pour réguler tout seul le temps qu’il passe devant les écrans. Ce temps doit être majoré à 60 min par jour jusqu’à ses 12 ans.

En outre, la communication doit être de mise pour asseoir la confiance et la liberté chez l’enfant. Ce n’est que comme ça que vous saurez ce qui l’intéresse. Discutez avec lui sans jugement et mettez-le en garde contre certains types de contenus à signaler.

Le temps d’écran doit être défini de commun accord avec l’enfant après 13 ans

enfant jouant jeu video

Un âge minimal a été défini comme majorité pour naviguer librement sur les réseaux sociaux : il s’agit de 13 ans. À cette étape, ce serait une mauvaise idée de le priver des réseaux sociaux. La bonne démarche serait plutôt de lui apprendre à s’en servir de manière responsable et autonome. Exposez-lui franchement vos craintes et avec son accord, définissez le temps d’écran qui lui sera alloué.

Apprenez-lui à créer son profil et à avoir des conversations sécurisées, mais n’oubliez pas de garder un œil sur ses activités en ligne. Apprenez-lui à limiter l’usage des écrans la nuit et à l'école. Apprenez-lui à toujours rester en contact avec le monde réel même durant ses échanges en ligne. Il peut, par exemple, prioriser les échanges avec des personnes qu’il peut rencontrer en vrai plutôt que des personnes entièrement virtuelles.

Apprenez-lui à ne pas substituer l’écran à des moments importants tels que le repas, les discussions entre amis ou en famille. Le but est de faire de l’écran un divertissement, mais pas une addiction. Ne laissez pas votre ado substituer votre affection et votre reconnaissance par les réseaux sociaux. Les likes et les abonnés ne remplaceront jamais votre affection.

Le temps d’écran d’un enfant varie suivant l’âge et le niveau de développement

La règle 3-6-9-12 a été mise en place par le psychiatre et psychologue Dr Serge Tisseron. Cette règle a été conçue pour venir en aide aux parents dans la régulation de l’exposition aux écrans des enfants. Loin de diaboliser les contenus disponibles sur écran, cette règle prône un usage responsable qui se base sur l’âge, la maturité et le développement de l’enfant.

En résumé, la règle suggère une proscription des écrans avant 3 ans, une légère exposition sous l’œil d’un adule jusqu’aux 6 ans de l’enfant, les contenus qui demande de créativité jusqu’à 9 ans, et une responsabilisation en rapport au risque d’internet jusqu’à 12 ans. Comment cela se passe-t-il chez vous ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.